ETIAS – Autorisation de voyage Electronique AVE EUROPE ETIAS FRANCE disponible aussi pour les citoyens du CANADA a partir de 2021

Plus tôt en juillet, le Parlement européen avait donné son accord final pour la mise en œuvre du système européen d’information et d’autorisation sur les voyages, ETIAS. L’autorisation de voyage ETIAS pour l’Europe constituera un outil de sécurité qui permettra de renforcer les frontières extérieures de l’UE. Les questions de sécurité figurant dans le formulaire ETIAS sont obligatoires et contribueront à identifier les personnes pouvant constituer une menace pour l’espace Schengen et ses citoyens.

Actuellement, les citoyens de 60 pays peuvent se rendre dans la zone Schengen sans avoir besoin d’un visa ou d’une autorisation de voyage. Cela changera en 2021 lorsque le système ETIAS sera pleinement mis en œuvre et que les voyageurs des pays exemptés de l’obligation de visa seront présélectionnés via ETIAS. Les voyageurs des pays éligibles, tels que les citoyens américains, devront s’inscrire au système ETIAS avant de se rendre en Europe. Le formulaire de demande ETIAS doit être complété avec les données personnelles du demandeur, les informations de passeport et les projets de voyage. Avant de soumettre la demande, il sera nécessaire de répondre aux questions de sécurité concernant leur santé, leurs voyages précédents et leurs antécédents judiciaires.
Le formulaire ETIAS et ses questions de sécurité

Ces dernières années, l’Europe a été la cible de plusieurs attaques terroristes qui ont quitté la région concernée pour sa sécurité. L’UE s’est engagée à œuvrer pour une Europe plus sûre et a fait de la sécurité de la région une priorité. Le système ETIAS, ainsi que l’agence eu-LISA, seront mis en place pour pré-filtrer les voyageurs et identifier les menaces potentielles pour la zone Schengen. Les deux programmes contribueront à améliorer la gestion de la frontière et à disposer d’un registre beaucoup plus détaillé des personnes entrant dans la région et à quel moment.
Questions sur le casier judiciaire et voyages dans les zones de conflit

Les voyageurs qui souhaitent visiter l’Europe en 2021 devront s’inscrire dans le système ETIAS. Détenir un ETIAS valide sera nécessaire pour visiter n’importe quel pays de l’espace Schengen. Lorsqu’il remplit le formulaire ETIAS, le voyageur sera invité à répondre à une série de questions de sécurité concernant son casier judiciaire. Le demandeur devra informer les autorités de toute condamnation prononcée au cours des dix dernières années pour des infractions pénales graves. Ceux-ci inclus:

Terrorisme (toute condamnation au cours des 20 dernières années)
Exploitation sexuelle des enfants
Traite des êtres humains
Trafic de drogue
Meurtre
Râpé

Les candidats seront invités à indiquer s’ils sont restés dans des zones de guerre ou de conflit spécifiques et dans les décisions administratives antérieures les obligeant à quitter un pays au cours des dix dernières années. En cas d’infraction terroriste, le délai est porté à vingt ans. Des informations supplémentaires ou des éclaircissements sur la date et le pays de la condamnation seront nécessaires.

Il est extrêmement important de répondre aux questions de sécurité avec honnêteté. Les demandeurs doivent garder à l’esprit qu’ETIAS examinera toutes les informations fournies dans plusieurs bases de données de sécurité telles qu’Europol et Interpol, et sera en mesure d’identifier le moment où un demandeur a menti dans son application ETIAS.

Les demandes seront vérifiées automatiquement pour vérifier si le passeport utilisé pour remplir le formulaire ETIAS a été déclaré perdu ou volé et si la personne est recherchée pour une arrestation. On s’attend à ce que la plupart des demandes soient traitées en quelques minutes et que les demandeurs aient leur ETIAS valide presque immédiatement.

Une liste de surveillance ETIAS sera établie, composée de données relatives aux personnes soupçonnées d’avoir commis ou d’avoir participé à une infraction pénale grave. La liste de surveillance comprendra également des données sur des personnes pour lesquelles il existe des preuves ou des motifs raisonnables de croire qu’elles commettront d’actes terroristes d’autres infractions pénales graves. Pour créer la liste de surveillance, Europol et les États membres fourniront toutes les données et informations pertinentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *